É C O N O M É TR I E  de la  D E M A N D E  de T R A V AI L
M O N S   ( B E L G I QU E )

Home page Soumission Programme Inscription Résumés
 
Rubriques
 Présentation de l'AEA
 Quoi de neuf ?
Zone publique
Zone privée
 Colloques organisés
 Editions scientifiques
 Le REZO de l'AEA
 Devenir membre
Accès membre
 
Pour recevoir nos dernières informations, remplissez ce cadre:
 
07 et 08 octob^ 2004
 

Comité Scientifique

Benoît MAHY CRW, U. Mons-Hainaut
Robert PLASMAN DULBEA, U. Bruxelles
François RYCX DULBEA, U. Bruxelles
     
Orley ASHENFELTER U. Princeton
Gilbert CETTE Banque de France
Emmanuel DHYNE Banque de Belgique et
CRW, U. Mons-Hainaut
Yves FLÜCKIGER U. Genève
Richard FREEMAN London School of Economics
Maia GUELL U. Pompeu Fabra
Jean HOUARD I W E P S
Jozef KONINGS U. Leuven
Danièle MEULDERS
DULBEA, U. Bruxelles
Patrick MICHELETTI Euromed Marseille
Sergio PERELMAN U. Liège
Henri SERBAT AEA Paris  
Patrick SEVESTRE U. Paris XII
Ronald SCHETTKAT IZA et U. Utrecht
Nina SMITH U. Aarhus CV
Eskil WADENSJÖ U. Stockolm
Klaus ZIMMERMAN IZA et U. Bonn
     

Comité d'organisation

Benoit MAHY CRW, U. Mons-Hainaut
Robert PLASMAN DULBEA, U. Bruxelles
François RYCX DULBEA, U. Bruxelles
Jean HOUARD I W E P S
   

 

Langues de travail : français et anglais

Université Mons-Hainaut
 

Connaître le fonctionnement de la demande de travail est devenu une tâche d'une complexité croissante en raison d'événements plus ou moins récents, comme le développement des nouvelles technologies de l'information ou de la concurrence des pays à bas salaires, la mise en oeuvre de nouveaux incitants à la productivité, la relative concentration du pouvoir sur les marchés, le nouveau cadre des négociations collectives ou encore les processus d'ajustement induits par les nouvelles flexibilités permises sur le marché du travail.

Ces développements et d'autres semblent bien à la base d'une différenciation grandissante dans la demande de travail : biais, segmentation ou encore discrimination, diminution de l'emploi et/ou des rémunérations de certaines catégories. Pour y remédier, des solutions généralement avancées sont la formation de la main d'oeuvre, la réduction des coûts du travail ou du temps de travail, la gestion des ressources humaines voire la dynamisation de l'esprit d'entreprendre.

Ce colloque vise à mieux cerner ces mécanismes, enjeux et politiques et à évaluer l'efficacité de ces dernières.

Conférencier magistral

Alan MANNING
London School of Economics

CV


 

THÈMES (propositions avant le 28 MAI 2004)

Ce colloque se structure selon les différents thèmes suivants, envisagés sous l’angle de la demande de travail et souvent interdépendants :

coûts du travail, pouvoir de marché

temps de travail

dynamique de la demande de travail

incitations à la productivité du travail

formation

négociation collective

qualifications (nouvelles technologies, concurrence internationale)

discrimination et segmentation

management des ressources humaines

économie du personnel

nouveaux entrepreneurs

 



 

haut de page

Copyright 2003 - AEA